Philosophie

Tout métier implique la mise en œuvre de formes d’intelligence particulières. La première est logée dans les profondeurs de la personne et demeure difficile à expliciter. Les grecs anciens l’appelaient la Mètis. C’est l’intelligence du chasseur qui cherche les traces du gibier, du charpentier qui choisit l’arbre en le touchant, du navigateur qui évite les écueils en les devinant à l’œil. Elle est le résultat de l’expérience accumulée. Le savoir-faire qui en découle se dépose dans le corps et devient une partie intime de soi. Cette forme d’intelligence est précisément à l’origine de la notion de métier et les concerne tous, du maître d’école à l’avocat, de l’infirmière à l’ingénieur, du travailleur du bâtiment à la technicienne de surface. Exercer son métier de cette manière requiert du temps, de la persévérance, de la disponibilité inventive, l’acceptation de ses limites, et donc aussi de la coopération.

Construite ensemble par la mise en commun des savoir-faire d’une équipe, d’un collectif de travail, la coopération permet de faire face à ces situations qui échappent à l’organisation prescrite du travail. La coopération met à l’œuvre la qualité relationnelle nécessaire à faire « de la belle ouvrage » par l’accordage constamment renouvelé entre les travailleurs. Là où la coopération se dégrade, l’on se retrouve seul devant des actions qui ne gardent leur sens que dans une endurance solitaire et rapidement douloureuse. Or, l’organisation contemporaine du travail, par ses mots d’ordre de plus en plus éloignés de l’expérience concrète d’un chacun, contribue à ces situations d’isolement. Les contraintes économiques répercutées sans un dialogue régulier, durable et mené à travers toutes les strates de l’entreprise, conduisent à des difficultés relationnelles et à des contradictions éthiques et, tôt ou tard, à des souffrances personnelles qui peuvent déboucher sur des pathologies.

Remédier à celles-ci relève de plusieurs pratiques qui concernent tous les aspects mis à mal dans le monde du travail que nous connaissons aujourd’hui. La recherche de solutions à ces enjeux critiques à la fois personnels, corporels et collectifs nous a amenés à proposer un déploiement précis de compétences susceptibles de venir à point nommé dans votre parcours de vie au travail, si celui-ci est, ou pourrait être compromis. Explorons-les ensemble en cherchant le fil à suivre le plus adéquat pour vous.

Organisations

Mètis propose de construire avec vous une organisation qui traite autrement le rapport à l’efficacité, au travail et à la santé:

  • reconquête du sens par les personnes
  • revalorisation du travail lui-même et des savoir-faire associés
  • écoute et partage des réalités de travail
  • coopération et juste place des liens sociaux
  • développement de l’attention des responsables d’équipe à leurs collaborateurs

par

  • un dispositif d’écoute et de co-construction destiné à entendre la souffrance du collectif, la comprendre et la traiter
  • des espaces de parole pour responsables d’équipe
  • une modification des processus d’évaluation
  • un accompagnement des personnes en difficulté

La solution est toujours construite avec vous.

Philosophie

Tout métier implique la mise en œuvre de formes d’intelligence particulières. La première est logée dans les profondeurs de la personne et demeure difficile à expliciter. Les grecs anciens l’appelaient la Mètis. C’est l’intelligence du chasseur qui cherche les traces du gibier, du charpentier qui choisit l’arbre en le touchant, du navigateur qui évite les écueils en les devinant à l’œil. Elle est le résultat de l’expérience accumulée. Le savoir-faire qui en découle se dépose dans le corps et devient une partie intime de soi. Cette forme d’intelligence est précisément à l’origine de la notion de métier et les concerne tous, du maître d’école à l’avocat, de l’infirmière à l’ingénieur, du travailleur du bâtiment à la technicienne de surface. Exercer son métier de cette manière requiert du temps, de la persévérance, de la disponibilité inventive, l’acceptation de ses limites, et donc aussi de la coopération.

Construite ensemble par la mise en commun des savoir-faire d’une équipe, d’un collectif de travail, la coopération permet de faire face à ces situations qui échappent à l’organisation prescrite du travail. La coopération met à l’œuvre la qualité relationnelle nécessaire à faire « de la belle ouvrage » par l’accordage constamment renouvelé entre les travailleurs. Là où la coopération se dégrade, l’on se retrouve seul devant des actions qui ne gardent leur sens que dans une endurance solitaire et rapidement douloureuse. Or, l’organisation contemporaine du travail, par ses mots d’ordre de plus en plus éloignés de l’expérience concrète d’un chacun, contribue à ces situations d’isolement. Les contraintes économiques répercutées sans un dialogue régulier, durable et mené à travers toutes les strates de l’entreprise, conduisent à des difficultés relationnelles et à des contradictions éthiques et, tôt ou tard, à des souffrances personnelles qui peuvent déboucher sur des pathologies.

Remédier à celles-ci relève de plusieurs pratiques qui concernent tous les aspects mis à mal dans le monde du travail que nous connaissons aujourd’hui. La recherche de solutions à ces enjeux critiques à la fois personnels, corporels et collectifs nous a amenés à proposer un déploiement précis de compétences susceptibles de venir à point nommé dans votre parcours de vie au travail, si celui-ci est, ou pourrait être compromis. Explorons-les ensemble en cherchant le fil à suivre le plus adéquat pour vous.

Blog

Que voulez-vous mesurer dans l’évaluation individuelle ?

Qu’est-ce qu’une bonne évaluation individuelle ? C’est une question qui me revient de manière répétitive et parfois lancinante, après avoir été moi-même, en tant que manager d’une équipe , au pilotage d’un système d’évaluation bien défini, en lien direct avec les éventuelles augmentations salariales et avec les bonus annuels. Dans mon expérience, l’évaluation se fait …

Contact

Qui contacter ?

Consultation spécialisée en psychopathologie du travail
Marc Erman
+32 (0)475 48 12 39
marc.erman@reseau-metis.be

Soutien psychocorporel et gestion du stress
Liliane Bernar
+32 (0)496 63 28 11
liliane.bernar@reseau-metis.be

Adresses

Boulevard des Invalides, 100 à 1160 Auderghem Rue Brûlotte, 9 à 1325 Chaumont-Gistoux

Coaching d’équipe, coaching individuel, formation et médiation
Anne de Beer
+32 (0)475 85 03 02
anne.debeer@reseau-metis.be

Patrick Demaret
+32 (0)475 64 99 01
patrick.demaret@reseau-metis.be

Adresse

Rue A. et M.-L. Servais-Kinet, 29 à 1200 Bruxelles

Prévention primaire, secondaire et tertiaire des risques psycho-sociaux
Accompagnement individualisé auprès des dirigeants et des cadres intermédiaires.
Analyse des pratiques.
Formations.
Aline Kron
N°ADELI : 089300388
+33 (0)3 24 53 09 85
aline.kron@reseau-metis.eu

Sylvie Taymont
N°ADELI : 089300198
+33 (0)3 24 53 09 85
sylvie.taymont@reseau-metis.eu

Adresse

Place de la Mairie, 15 à 08200 Floing (France)